Les travaux d’isolation concernent la majorité des éléments qui composent une maison, qu’ils soient faits lors de la construction ou d’une rénovation. Qu’en est-il du plancher ? Est-ce nécessaire ? L’isolation de ce dernier offre divers avantages, a priori l’amélioration du confort thermique. Vous comptez isoler le sol de votre habitation ? Vous trouverez dans cet article quelques informations essentielles pour vous aider dans votre projet.

Procéder à l’isolation du plancher ?

L’isolation du sol de votre maison vous permet de réduire environ 7 % votre facture de chauffage étant donné que 10 % des déperditions énergétiques sont généralement causées par un plancher mal isolé. Cela permet donc une meilleure répartition des températures. La maison vous assure fraicheur en été et chaleur en hiver. L’isolation du plancher offre donc à chaque pièce la chaleur optimale dont elle a besoin.

Par ailleurs, isoler sa maison évite les remontées d’humidité. Cela vous permettra entre autres de vivre en toute sécurité tout en conservant l’état de votre logement. Notons qu’un  habitat bien isolé se conserve mieux. De plus, une maison offrant une meilleure performance énergétique apporte une valeur supplémentaire au bâti. Pour en connaître davantage, cliquez ici.

Comment réaliser correctement l’isolation du plancher ?

Il existe différentes manières d’isoler son sol. Le choix se fait en fonction des caractéristiques de votre sol et vos préférences en matériaux isolants.

– Les caractéristiques du sol

Si le sol de votre maison est posé sur un terre-plein, il est de rigueur d’effectuer son isolation pendant la construction. L’isolant thermique sera alors placé directement sur le gravier. Par contre, si la dalle est déjà placée, il vous sera nécessaire de poser les matériaux par-dessus, ce qui peut réduire leur efficacité. La raison est simple : cette technique n’évite pas les ponts thermiques. C’est-à-dire les 25 % des déperditions énergétiques de votre maison.

Par ailleurs, si le sol se situe au-dessus d’un vide sanitaire et que ce dernier est accessible, l’idéal est d’isoler le plafond de ce dernier. Dans le cas contraire, l’isolation se fera au-dessus de la dalle. Votre sol se situe au-dessus d’une pièce non chauffée ? Les professionnels utiliseront des couches de panneaux isolants qu’ils fixeront par vissage ou collage.

– Les différents matériaux isolants

Le rouleau de laine de verre semi-rigide est très isolant. Il se fixe à l’aide de chevilles et offre une épaisseur qui varie entre 100 et 120 mm. Le polystyrène expansé, lui est très léger. Il se coupe facilement. Néanmoins, il doit être ignifugé pour les vides sanitaires accessibles. Il en est de même pour les surfaces non chauffées. Quant à l’isolant mince, celui-ci peut être agrafé ou cloué en fonction de vos préférences. Évitez juste de ne pas le comprimer pour garder toutes ses propriétés. Concernant l’EcoPEG, ce dernier ne se comprime pas et est donc particulièrement durable. Il se voit comme l’un des produits les plus écologiques pour éviter les déperditions de chaleur.

Quand isoler son sol et à qui s’adresser ?

Isoler sa maison revient à procéder à l’isolation des murs, des fenêtres, du toit et des planchers. De manière générale donc, l’isolation du sol doit se faire lors de la construction. Cela évite les dépenses en plus et assure la performance optimale des matériaux isolants. Toutefois, si le plancher se situe au-dessus d’une pièce non chauffée, à savoir la cave, l’isolation peut se faire à tout moment.

Pour ce faire, vous pouvez prétendre à quelques aides de l’État pour financer l’isolation de votre plancher. Bien qu’il ne soit pas possible d’isoler gratuitement son sol des certificats et crédits existent pour permettre à chacun d’améliorer son confort thermique à prix réduit. À condition que les travaux soient effectués par un professionnel présentant une certification RGE. Néanmoins, il existe certaines primes qui peuvent vous permettre d’être remboursé sur vos travaux, ce qui peut revenir à une isolation gratuite du sol et une isolation gratuite du plancher.