L’agriculture est l’un des principaux piliers du développement d’un pays. Sur le marché mondial, les pays dotés d’un système agricole efficace sont non seulement autonomes mais ils jouent également un rôle majeur dans le commerce international. Les grandes puissances mondiales comme les Etat-Unis et la Chine ont la particularité de faire preuve d’innovation dans le domaine de l’agriculture de leur économie. La croissance de la population mondiale impose de nouveaux défis pour la production agricole. Chaque agriculteur devrait alors contribuer à l’amélioration et à l’augmentation des rendements de son exploitation. Comment faire donc pour améliorer la production de l’exploitation agricole ?

Quelles techniques conduisent à une amélioration de la production agricole ?

En plus des innovations scientifique et technologique, avoir un système agricole performant vous permet de répondre aux besoins de la population de votre pays mais également d’exporter certains des produits sur le marché mondial. Une agriculture intensive de qualité améliore la balance commerciale et favorise  l’autonomie alimentaire. La fertilisation du sol avec de l’engrais agricole, la sélection des semences, l’irrigation, la qualité des matériels agricoles et de l’eau et la pratique de techniques de l’agriculture augmentent le rendement agricole. D’ailleurs, la technique et le matériel agricole jouent un rôle important dans le rendement d’une culture. Un bon tracteur permettra aux agriculteurs de gérer rapidement une grande exploitation. Il pourra donc produire plus tout en réduisant des coûts de production. Cette dernière sera donc plus importante, mais aussi moins coûteuse. Pour l’achat de matériel agricole, la connaissance de la qualité du terrain, de la zone de culture et du type d’agricole pratiquée est essentielle. En effet, ces critères vous permettent de choisir le bon matériel agricole qui convient à votre surface et au type d’agriculture que vous voulez pratiquer. Pour faire une agriculture salubre et forte de qualité, la prise en compte des prédateurs, du climat, du mécanisme et l’utilisation des techniques agronomiques plus écologiques permettront d’augmenter le rendement de la production agricole. Ainsi, afin d’avoir un fertilisant complet et de continuer dans une démarche éco-responsable, il est nécessaire d’utiliser de l’engrais organique et amendements naturels. Les engrais phosphore potassium complètent l’alimentation de l’agriculture lorsque le sol ne fournit pas rapidement à partir de ses réserves. Pour avoir plus de détails, consultez le site des cultures.

Quelles sont les bonnes pratiques agricoles ?

Les bonnes pratiques agricoles reposent sur le concept de l’application des connaissances disponibles qui utilisent des ressources naturelles à long terme pour obtenir des produits alimentaires sains et sûrs, de manière humaine, tout en assurant la viabilité économique et la stabilité sociale. La structure chimique et physique, l’activité biologique du sol sont des facteurs clés pour assurer la durabilité de la production agricole et déterminent la fertilité et la complexité du terrain. La gestion des sols améliorera et maintiendra leur fertilité en réduisant les pertes d’éléments nutritifs, de sols, de produits agrochimiques dus à l’érosion, de lessivage dans les eaux de surface et de ruissellement. Les bonnes pratiques agricoles consisteront à gérer les exploitations en enregistrant des intrants et les produits de chaque surface gérée,  préserver et améliorer les substances organiques des sols par les rotations des cultures qui affermissent les sols et les processus de conservation. Elles consisteront également à maintenir la couverture du sol pour minimiser les pertes dues à l’érosion ouhydrique et éolienne et appliquer de l’engrais azoté ou azote phosphore et potassium, des produits agrochimiques, des minéraux en quantité et en temps voulu, conformément aux exigences environnementales et agronomiques.

Quels sont les avantages de l’agriculture numérique ?

L’utilisation d’un logiciel de culture vous permet de prendre de meilleures décisions agricoles en tirant parti des connaissances locales disponibles pour les générations futures avec des données environnementales en temps réel, d’accroître les productivités par acre, de diminuer les pertes de production, progresser la sécurité alimentaire et augmenter la production de nourritures nécessaires pour soutenir la population croissante. Par ailleurs, elle permet également d’améliorer le partage et la transparence de l’information, en fournissant des données sur des facteurs difficiles à mesurer et à interpréter.