Généralement, le luminaire désigne tout appareil destiné à éclairer une pièce ou un lieu. Si une telle fonction de la lumière ne revêtait auparavant qu’un sens utilitaire, celle-ci est actuellement devenue en plus un élément essentiel d’un décor dans l’univers du design d’intérieur, avec des ampoules variant selon les goûts et les besoins du propriétaire.  En fait, le luminaire est devenu un objet de raffinement affirmant parfois une identité particulière de style décoratif, comme le cas du lustre majestueusement pendant, ou au contraire les minuscules ampoules led encastrées discrètement au plafond. Si la découverte de l’ampoule à filament remonte aux années 1878 et 1879, il en existe plusieurs variétés pour différents usages, dont principalement l’ampoule à incandescence classique, l’ampoule halogène, l’ampoule fluocompacte, et l’ampoule led. Car bien que la finalité première d’une ampoule puisse être celle de donner de la lumière, certaines spécificités sont utiles à connaître pour chaque modèle, afin de pouvoir en faire une utilisation plus adaptée et avantageuse.

L’ampoule à incandescence

L’ampoule à incandescence est une variété de luminaires, dont la paternité de l’invention a été largement controversée. En effet, inventée au départ par l’électricien et chimiste britannique Joseph Swan (16 septembre 1828 – 27 mai 1914), qui en fit la première démonstration publique en 1878, la lampe ne s’éclaira que quelques minutes puis se brisa sous l’intense effet de la chaleur. Mais par contre, en 1879 l’inventeur Thomas Edison (11 février 1847 – 18 octobre 1931) avec une technique plus améliorée, a réussi à faire fonctionner pendant 40h d’affilé et à commercialiser la lampe à incandescence, désormais connue également sous l’appellation d’ampoule edisonCette variété d’ampoules produit de la lumière après incandescence d’un filament en tungstène, qui est un métal résistant et conducteur de courant électrique. Ensuite, le filament est recouvert par un globe de verre souvent en forme de poire et à l’abri de l’air. Cependant, ces types d’ampoules ayant servi surtout dans le quotidien, sont considérablement énergivores et ont été peu à peu retirés du marché actuellement.

L’ampoule halogène

Les ampoules halogènes appartiennent à la même catégorie que l’ampoule à incandescence, mais elles sont largement plus puissantes. En effet, créée en 1959, par Edward Zubler et Frederick Mosby, l’ampoule halogène reprend le même mécanisme que l’ampoule à filament classique, à la différence près que des gaz halogénés à basse pression, notamment l’iode et le brome, ont été coulés dans une ampoule en verre de quartz qui supporte mieux les températures élevées et permettant parfois partiellement une régénération du filament. Cependant, produisant une lumière particulièrement chaude et éclatante les ampoules halogènes sont recommandées pour des éclairages indirects comme ceux destinés pour les suspensions au plafond d’un salon, ou dans les appliques murales. Cependant, à l’instar de l’ampoule à incandescence classique, le type halogène ne satisfaisant pas aux exigences de consommation en énergie qui demeure élevée, et voit sa commercialisation interdite spécialement dans les pays de l’Union Européenne depuis 2018.

L’ampoule fluocompacte

Cette ampoule est dénommée également « lampe fluorescente compacte » car son mécanisme s’apparente à la technologie des tubes fluorescents ou tubes néons. En effet, elle est dépourvue de filament, et se compose de gaz notamment l’argon, de vapeur de mercure et de poudres fluorescentes, qui émettent de la lumière sous l’effet d’une décharge électrique. L’ampoule fluocompacte consomme très peu d’énergie et produit moins de chaleur, et leur durée de vie est estimée plus longue que celle d’une ampoule edison. Le seul inconvénient majeur de ce type d’ampoule réside dans l’inconfort d’utilisation car celui-ci ne s’allume pas instantanément et prend un peu de temps pour émettre de la lumière après l’action de l’interrupteur. Cependant, ce léger bémol de l’ampoule fluorescente compacte pourrait se muer en atout, en l’utilisant dans les chambres, car son système d’allumage progressif ménagerait par exemple l’occupant de la pièce au moment du réveil. Enfin, l’esthétique souvent en forme de spirale de l’ampoule fluocompacte, le transforme en une ampoule design parfaite pour l’éclairage prolongée des pièces de vie.

L’ampoule led ou à diode électroluminescente

L’ampoule led (Light-Emitting Diode ) ou à diode électroluminescente, produit une lumière après une alimentation au courant électrique. Elle émet un rendu lumineux plus efficace, se rapprochant le plus de la lumière du jour. Ce type d’ampoule, combine plusieurs avantages à son actif, car il est robuste, d’une durée de vie considérable, consomme très peu d’énergie, et se vend à un prix compétitif, ce qui le rend plus attrayant que les autres modèles d’ampoule. Sur le plan écologique, cette variété d’ampoules se recycle plus facilement, car elle est exempte de produits toxiques et polluants. En outre, l’ampoule led se présente sous diverses formes, tailles, mais également plusieurs nuances de couleurs, à savoir le rouge, le vert, le jaune, ainsi que les tons blanc naturel ou blanc chaud, très appréciés par les férus d’ampoule design, pour un intérieur accueillant et confortablement  moderne. Enfin, l’ampoule led est d’usage multiple et laisse libre court à l’esprit créatif de sa clientèle, qui peut en faire un usage domestique par exemple pour la lampe de chevet, ou alors en disposer pour les éclairages d’extérieur, mais cette ampoule est aussi utilisable pour les décorations et la création d’ambiance lumineuse lors des fêtes.