L’affaire France Télécom est encore dans les mémoires, avec des cas de suicide d’employés, imputés à l’environnement de travail. Les troubles de concentration dus aux pressions, les insomnies causées par le rythme de travail, la nervosité, la perte de poids, entre autres, auraient eu raison de l’équilibre psychologique de plus d’un employé de France Télécom. Ces risques psychosociaux  peuvent être complétés par les accidents professionnels occasionnés par une faible politique de prévention des risques liés aux activités en entreprise. Les relations entre entreprises et fournisseurs sont des sources de litiges fréquents. Le mode d’entente a évolué.

Les risques liés au travail et leurs effets

Les risques psychosociaux proviennent du stress. Les inquiétudes qu’éprouvent un employé relativement à ses capacités à assumer la pression et l’ampleur des tâches provoquent des troubles graves sur ce dernier. Ils ont aussi pour sources les rapports tendus entre un supérieur et l’un ou plusieurs de ses collaborateurs. Ces derniers vivant alors dans l’entreprise comme dans un milieu hostile, empreint de menaces et d’incertitudes. Le harcèlement sexuel des supérieurs sur les employés de sexe opposé (voire du même sexe) a des effets sur l’état psychologique de l’employé(e). Des cas de suicide ou au moins de dépression nerveuse ont souvent été imputés au harcèlement moral dont souffrait un employé. Certains employés ont sombré dans l’alcoolisme et la dépression, du fait des violences internes dont ils sont sujets. Cela va d’injures, de moqueries, de farces de mauvais goûts par des collègues… Très souvent, les risques psychosociaux ont un impact sur le rendement de l’entreprise en interne et en externe (face à la concurrence), qui peuvent être prévenus. La prévention des risques en milieux professionnels peut s’appuyer sur un mouvement concerté et collectif des employés d’une entreprise, qui s’engagent à respecter un code d’éthique les soumettant au respect mutuel et à la recherche d’une meilleure qualité de vie en entreprise (QVT), profitable à tous et ainsi qu’à leurs emplois. Cette prévention des risques professionnels consiste aussi à identifier les problèmes globaux et individuels pouvant générer des risques psychosociaux au travail. Les conseils d’experts sur le site https://www.aviseconseil.com, constituent un apport dans la prévention de ces risques.

Les stratégies pour une meilleure qualité de vie au travail

La nécessité d’une évaluation des risques professionnels au sein d’une entreprise est accrue lorsque la prévention des risques professionnels est une option en bonne place dans la politique managériale d’une société. Cette évaluation des risques professionnels aura plus d’efficacité si elle reste interne à l’entreprise, en s’appuyant sur les réalités de l’environnement de travail. Elle doit être menée par les salariés ou avec les salariés, ceux-ci étant les victimes ou les auteurs de l’environnement à risque. Cette option de prévention des risques professionnels doit identifier et classer les risques et soumettre des propositions à la hiérarchie de l’entreprise ou au collectif des employés. Le respect du compte pénibilité dans une entreprise a ici toute son importance dans la stratégie d’amélioration de la qualité de vie au travail. Les employés soumis à des risques évidents dans leurs tâches peuvent ainsi bénéficier d’un compte professionnel de prévention, qui leur octroie des avantages comme des formations, des aménagements des horaires de travail, voire des retraites anticipées. Le compte pénibilité, en vigueur depuis le 1er janvier 2015 et intégré au compte personnel d’activité en 2017, est une solution pour les salariés exposés aux bruits, aux rigueurs du travail en températures extrêmes, aux aléas du travail de nuit, aux expositions professionnelles dans les zones de violence… Une entreprise, qui a du souci pour l’environnement de travail, tient en son sein un document unique de sécurité. Officiellement, comme le « Document Unique d’Évaluation des Risques », il peut être considéré comme le document unique sur lequel l’entreprise se base pour identifier et planifier une évaluation des risques professionnels au sein des employés.

Les litiges avec les tiers et la force de la médiation

Le dialogue prend le pas sur les cours et tribunaux dans la résolution des litiges en entreprise. La médiation entreprise est le mode de règlement de conflits entre les entreprises en France et dans l’Union européenne. Parmi les causes de litiges, figurent les retards ou non-paiements de factures, entre autres. Cette médiation entreprise a des avantages, car elle évite les pertes de temps et d’argent, causées par les procédures devant les tribunaux.