Les pays d’Europe, y compris la France, sont considérés comme les pays où les impôts sont les plus élevés. De ce fait, un bon nombre de personnes sont préoccupées par cette situation et se demandent comment payer moins d’impôts. Le paiement de l’impôt sur le revenu permet d’amoindrir considérablement ces charges fiscales. Cependant, cette solution demande l’utilisation de certains dispositifs afin de profiter de réductions d’impôts. Les investissements dans le domaine de l’immobilier permettent notamment de profiter de plusieurs niches fiscales avantageuses. Néanmoins, d’autres solutions fiscales peuvent aussi être envisagées. Vous souhaitez en savoir plus à leur sujet ? Voici quelques éléments de réponse.

Préférer l’investissement dans l’immobilier défiscalisant

Le fait d’investir dans l’immobilier constitue la solution la plus prisée pour profiter de réductions d’impôts significatives. En effet, il est possible de trouver dans le secteur immobilier plusieurs dispositifs de défiscalisation. Par exemple, un avantage fiscal est proposé aux personnes qui achètent un monument classé. Ils bénéficient des avantages liés à la loi monuments historiques. Des réductions d’impôts sont aussi proposées aux personnes investissant dans l’immobilier locatif. C’est notamment le cas avec le dispositif pinel. En acquérant un logement neuf, un logement à faire construire, un logement concerné par des travaux de réhabilitation ou un logement en état de futur achèvement, vous pouvez payer moins de charges fiscales. Bien entendu, cette réduction d’impôt est fournie sous conditions. Vous devez vous engager à louer le bien durant 6, 9 ou 12 ans et celui-ci doit être installé dans une zone A, A bis ou B1. Les revenus de votre futur locataire ne doivent également pas dépasser un certain plafond. Une autre solution consiste à investir dans un bien loué meublé avec de profiter d’une réduction imposable avoisinant les 11 % de la valeur de votre investissement grâce à la loi Bouvard. Vous pouvez aussi penser à investir dans les bâtiments anciens et réhabilités pour bénéficier de la loi Malraux. Les réductions de charge fiscale peuvent avoisiner les 30 % des charges de travaux si votre bien est implanté dans une zone faisant l’objet d’un plan de sauvegarde et de mise en valeur. En revanche, s’il est implanté dans une zone concernée par un simple plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine, la réduction s’élève à 22 %. Certains abattements fiscaux sont aussi proposés aux personnes qui adoptent le statut de loueur en meublé professionnel. Vous avez ainsi le choix entre deux régimes fiscaux, le réel et le micro-BIC. Pour en savoir davantage sur la défiscalisation par l’immobilier, cliquez ici.

Procéder à l’achat d’un logement en nue-propriété

Vous l’aurez compris, se constituer un patrimoine est une excellente alternative pour réduire ses impôts. Outre les différents dispositifs de défiscalisations proposés par l’investissement immobilier classique ou locatif, l’achat d’un logement en nue-propriété peut aussi offrir plusieurs avantages fiscaux. En effet, les biens acquis en nue-propriété ne font pas l’objet de l’IF lorsqu’une autre personne dispose de l’usufruit. Cette condition est usée par les bailleurs institutionnels de type HLM afin de profiter de l’usufruit locatif social. Ainsi, si vous optez pour cette solution, vous devez acquérir la nue-propriété d’un bien à usage d’habitation auprès d’une entreprise spécialisée. L’usufruit est cédé à un bailleur social qui sera en charge de la gestion de la location. Durant 15 ans, vous pourrez ainsi profiter du démembrement et ne pas vous acquitter d’impôts. Évidemment, vous ne percevez également pas de loyers pendant cette période. Bien entendu, cette solution présente des avantages non négligeables. Le bien concerné est acheté à moitié moins cher, sa gestion est déléguée et vous pouvez le récupérer en pleine propriété sans charges après 15 ans.

Effectuer des travaux d’économie d’énergie

Dans le cas où vous disposez déjà d’un patrimoine immobilier, vous pouvez également le défiscaliser en procédant à certains travaux. Il s’agit essentiellement de travaux de rénovation énergétique. Ces travaux d’économie d’énergie permettent de profiter du crédit d’impôt pour la transition énergétique. Vous pouvez ainsi réduire vos impôts sous certaines conditions. Ce crédit est notamment octroyé si les travaux sont effectués dans une résidence principale en l’état d’achèvement depuis plus de 2 ans. C’est aussi le cas pour les biens dont les travaux sont effectués par des entreprises certifiées RGE. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est également proposé pour certains travaux spécifiques. Il peut s’agir de l’installation d’une chaudière avec une performance énergétique accrue, la mise en place de matériaux d’isolation, la rénovation des fenêtres à simple vitrage en fenêtres à double vitrage ou encore l’installation d’équipements à source d’énergie renouvelable. Cedit crédit s’élève à 30 % du coût des dépenses effectuées sous un seuil maximal de 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple.

Profiter des autres solutions de défiscalisation

Outre les dispositifs fiscaux du domaine de l’immobilier, plusieurs solutions de défiscalisation peuvent aussi être envisagées. Vous pouvez notamment investir dans une solution de défiscalisation financière. Parmi les plus plébiscités, vous pouvez distinguer le Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP), les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI), les Sociétés de Financement d’œuvres Cinématographiques ou Audiovisuelles (SOFICA) ou les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP). Vous pouvez également songer à faire des dons et subventions, à effectuer un investissement forestier ou à financer des PME. À part cela, l’achat d’une voiture non polluante, la garde d’enfant à l’extérieur et l’emploi d’un salarié à domicile sont des solutions pour vous aider à payer moins d’impôts.