L’investissement dans l’immobilier a la cote. La pierre apparaît plus que jamais comme un rempart face à l’érosion du capital, dans un contexte de taux bas et de faible rentabilité des placements bancaires. La flambée des prix de l’immobilier nécessite cependant une stratégie d’investissement bien pensée. C’est dans ce contexte que les dispositifs permettant de défiscaliser prennent tout leur sens, dans la mesure où ils viennent doper la rentabilité de l’opération. Ces dispositifs concernent aujourd’hui aussi bien le neuf que l’ancien. Les placements dans la pierre-papier via l’achat de parts de SCPI, par exemple, y sont éligibles et vous pouvez y souscrire par le biais d’un contrat d’assurance vie ou d’un contrat de capitalisation. Ne pas hésiter à consulter un conseiller en investissements financiers.

Petit panorama des dispositifs de défiscalisation immobilière

Commençons par quelques rappels qui ne visent pas à l’exhaustivité : les dispositifs sont multiples, mais tous ont pour objectif une diminution de la fiscalité grâce à l’investissement dans l’immobilier. Ils permettent donc de se créer un patrimoine dans la pierre tout en diminuant ses impôts. Votre conseiller en investissements financiers chez Gestiondepatrimoine.com, vous informera aussi de la meilleure façon d’utiliser votre programme de défiscalisation en vue de la transmission de votre patrimoine.

Le dispositif le plus connu est sans conteste le Pinel, qui s’applique aux biens neufs. Il existe désormais un Pinel ancien, dispositif utilisable pour des rénovations lourdes s’apparentant en partie à de la reconstruction. Dans l’ancien toujours, vous pouvez opter pour un investissement de loi Malraux, dans un centre historique relevant du périmètre des Monuments Historiques. Vous pouvez aussi vous engager avec l’ANAH, dans le cadre de la loi Cosse. D’autres dispositifs intéressants, parfois combinables avec les programmes ci-dessus, comprennent le déficit foncier et la location en meublé.

Investissement immobilier et défiscalisation dans le neuf

L’investissement Pinel est, pour quelque temps encore, le programme phare de tous ceux qui veulent placer leur argent dans la pierre tout en bénéficiant de réductions d’impôts en contre-partie de l’engagement de louer le bien sur une durée minimale de 6 ans. La réduction est de 12% du prix d’achat du bien pour une durée de 6 ans, de 18% pour une mise en location de 9 ans et de 21% pour 12 ans.

Il existe plusieurs manières d’investir dans du Pinel neuf :

– vous pouvez souscrire à un Pinel clés en main, dans lequel vous achetez un appartement dans un programme dédié. Le gestionnaire de ce programme s’occupera de sa mise en location et de la gestion du bien ;

– vous avez aussi la possibilité de faire construire votre logement neuf et de le gérer selon les conditions du dispositif Pinel pour bénéficier de la réduction d’impôts ;

– vous pouvez enfin opter pour des parts dans la pierre-papier, éligibles au dispositif Pinel.

Investissement immobilier et défiscalisation dans l’ancien

Le dispositif de loi Malraux permet d’investir à des fins de réduction d’impôts dans des secteurs sauvegardés. Il est particulièrement intéressant pour les investisseurs fortunés, imposés à l’IFI. Les travaux, généralement lourds, doivent être réalisés en accord avec l’architecte des Bâtiments de France, ce qui justifie l’investissement par le biais d’un promoteur spécialisé dans ce type d’opérations.

La loi Cosse, quant à elle, est plus facile à mettre en oeuvre. Vous signez une convention avec l’ANAH et vous engagez à louer à un loyer abordable. Les montants peuvent varier selon les zones, mieux vaut vous renseigner avant. Les locataires sont soumis, comme pour le Pinel, à des plafonds de revenus. En loyer intermédiaire, 15% des revenus fonciers sont déductibles. La déduction peut monter à 85% si vous confiez la gestion de votre bien à une association qui choisira elle-même les locataires en fonction de critères sociaux.

Pour un investissement plus classique dans l’ancien, vous pouvez avoir recours au dispositif du déficit foncier, dans lequel vous déduisez vos travaux de mise en état des revenus locatifs, puis de vos revenus d’activité, à concurrence de 10700 euros dès lors que le déficit est constaté. La fiscalité de l’ancien, dès lors qu’il est exploité en meublé, est également avantageuse, avec une déduction des revenus fonciers allant jusqu’à 50%.

Investissement dans la pierre-papier : assurance vie et contrats de capitalisation

Vous ne souhaitez pas investir en direct dans un bien pour le mettre en location ? Vous n’avez pas le temps de vous en occuper ou vous ne voulez pas investir de sommes aussi importantes ? Il est possible de bénéficier des avantages fiscaux de l’immobilier en optant pour la pierre-papier. Vous investissez dans des fonds immobiliers ou des SCPI qui vous permettront de défiscaliser tout en choisissant un produit qui a toute la souplesse d’un placement bancaire.

Vous pouvez acheter des parts et les placer dans votre portefeuille, mais il est aussi possible d’effectuer un investissement dans la pierre-papier par le biais d’un contrat d’assurance vie ou d’un contrat de capitalisation. Votre conseiller en investissements financiers sera à même de vous proposer différentes solutions. Leur avantage ? Vous n’avez à vous soucier de rien et vous diversifiez vos placements. Ces contrats vous donnent en particulier accès à de l’immobilier d’entreprise, de l’immobilier de bureaux, des halls de stockage, des hôtels. Ils permettent aussi une gestion facilité de la transmission patrimoniale.