La Société Française d’Assurances Multirisques fait partir des assureurs incontournables en termes d’assurance à garanties étendues en France comme dans le reste de l’Europe. Elle est spécialiste de l’assurance mobile et multimédia (téléphones portables, appareils photo, pc, objets connectés, etc.) et est considérée comme leader dans ce domaine, forte de plusieurs partenariats avec de grandes enseignes comme la Fnac, Orange ou encore SFR. Et pour cause, elle proposerait des garanties attractives, pour divers produits et services du secteur high-tech.

Assurance multimédia : quel but ?

Si vous hésitez encore à opter pour une assurance garantissant vos appareils multimédias et objets connectés, dites-vous que ceux qui n’assurent pas leurs équipements sont ceux qui n’en ont jamais perdu ou endommagé un. En d’autres termes, si vous êtes plutôt bon avec vos appareils, ne les perdez pas ou ne les cassez pas, les chiffres ne s’additionneront pas.

La souscription à une assurance est provoquée par la peur d’un quelconque danger extérieur. De plus, cette solution vous permettra d’obtenir des dépannages bon marché et cela coûte beaucoup moins cher que la plupart des régimes d’assurance.

On trouve par ailleurs des formules qui assurent la mise à niveau de vos équipements. Tout dépendra donc de vos besoins et de votre budget. Une assurance est importante voire nécessaire. Elle permet d’assurer les biens de consommation de façon de plus en plus large.

Si vous vous faites régulièrement voler, casser ou perdez régulièrement vos appareils multimédias ou objets connectés, alors l’assurance est probablement faite pour vous. Zoom sur les principaux avantages de ce type d’assurance sur le site fr.trustpilot.com.

Opter pour la bonne offre pour une meilleure protection

Avant de signer votre contrat d’assurance multimédia, prenez le temps de considérer certains points importants. Prenez garde parce qu’en cas de dommage, certaines compagnies d’assurance requièrent que le dommage soit causé par une tournure devant laquelle vous êtes impuissant. L’assurance ne couvre donc pas la casse causée par un manque d’attention. Quelques assureurs refusent de vous couvrir si le vol a comme cause votre inattention. Il faut nécessairement que le malfaiteur vous ait contraint à lui donner votre portable. Il vous faut, en plus, prendre vos dispositions par rapport à l’assureur qui vous contraint à verser une certaine somme en cas de sinistre. D’autres formules imposent même un plafond de garantie. Certains n’acceptent pas d’assurer les dispositifs usagés ou fixent une période d’attente avant remboursement. Renseignez-vous bien également sur les modalités de prise en charge. Le dispositif concerné est-il échangé, remboursé ou retapé ? Si vous le pouvez, n’hésitez pas à choisir une offre offrant de meilleures garanties. Pour davantage de détails, consultez les tweets SFAM. Ce n’est pas tout, exigez des détails pour ce qui est des particularités d’application et d’exclusion de votre contrat d’assurance, surtout concernant les nouveaux dispositifs achetés après la signature du contrat d’assurance multimédia.

L’étendue de la couverture d’une assurance multimédia

Souvent, les accessoires ne sont pas inclus dans les garanties. On parle ici des chargeurs, des écouteurs et des batteries. Certains individus, notamment les maladroits, ont l’habitude d’abîmer tout ce qu’ils touchent. L’incorporation de ces options dans leur souscription est recommandée.

En général, la réparation de la panne technique des outils connectés et multimédia n’est pas incluse dans l’assurance. Ce sont les aspects liés aux matériels qui sont pris en compte. Par contre, leur prise en charge peut être l’une des alternatives auxquelles les cotisants peuvent souscrire. Quoi qu’il en soit, il est préférable de contacter son assureur pour faire le plein d’informations là-dessus. Les réseaux sociaux restent les outils les plus faciles pour se mettre en relation avec ces compagnies, tel SFAM et son twitter.