Voisin trop bruyant, brouhaha de la rue d’à côté, bourdonnement de la ventilation… Les bruits constituent une cause principale d’inconfort dans une habitation. Sans compter que les nuisances sonores entraînent la dévalorisation du bien immobilier. L’isolation phonique de votre logement est donc un point important à considérer. Voici quelques conseils pour réaliser une bonne isolation phonique de la maison.

Isolation phonique des portes et fenêtres

Les portes et les fenêtres sont les premiers éléments à renforcer pour se protéger des nuisances sonores provenant de l’extérieur. Ainsi, si vos fenêtres sont par exemple équipées de simple vitrage, la pose d’un double vitrage voire d’un vitrage à haute isolation phonique vous apporte un gain acoustique de 30 à 40 dB. Par ailleurs, il faut également optimiser l’étanchéité des fenêtres en posant des joints en silicone, en mousse ou en caoutchouc, ou encore en installant des volets isolants.
Outre les fenêtres, les portes jouent un rôle important dans le confort acoustique d’une maison. En effet, tout comme l’air, le bruit peut aussi s’immiscer dans votre appartement à travers la porte si celle-ci n’est pas assez étanche. Il est donc recommandé d’opter pour une porte pleine et massive pour limiter les vibrations sonores. Cliquez ici pour avoir plus d’infos sur l’isolation phonique

Isolation phonique du plafond et du sol 

Équiper le plafond d’un isolant acoustique permet de se protéger des nuisances sonores provenant des étages au-dessus, mais aussi d’atténuer la perception des bruits émis depuis votre appartement. La solution la plus efficace est d’installer un faux plafond en plaque de plâtre. Fixé sur des suspenses antivibratiles, ce produit pour l’isolation phonique serait beaucoup plus performant en garnissant le vide entre les deux épaisseurs de plafond de matériaux isolants tels que des fibres végétales ou minérales. Cependant, le prix pour l’isolation phonique peut se révéler coûteux. Une autre alternative plus simple et plus économique est donc à envisager : l’application de rouleaux de sous-plafond collé.
En outre, pour isoler phoniquement un appartement des fameux bruits de pas ou de bruits de choc, pensez à appliquer une couche isolante sur le sol. Pour cela, vous pouvez utiliser un isolant phonique comme du liège expansé, de la mousse polyuréthane, du fibre de bois ou de la laine de roche. La pose de moquette peut également être utile pour limiter les bruits de pas.

Isolation des murs

Il existe plusieurs possibilités pour se protéger des nuisances sonores venant des pièces mitoyennes. Par exemple, vous pouvez installer une cloison insonorisante ou un système sandwich à base de plaques de plâtre avec des matériaux isolants au centre.
Sinon, vous pouvez aussi peindre vos murs avec des peintures spécialisées dans une isolation phonique pour la maison. Les microbilles de verre intégrées dans ce type de peinture antibruit augmentent considérablement le pouvoir insonorisant des murs.