Quand vous entendez parler de cannabis, vous allez rapidement penser drogue, joint, interdiction… Cependant, cette substance a également des vertus thérapeutiques pour les patients présentant des douleurs chroniques, des spasmes en liaison avec une sclérose en plaques, d’un manque d’appétit provoqué par le sida ou même à un cancer, des nausées … Certaines propriétés reconnues de plus en plus par le monde, mais assez rares en France.

 

Pourquoi la weed médicale est efficace dans le monde de la médecine ?

 

Le cannabis, chanvre indien ou weed était, auparavant, utilisé en tant que plante médicinale dans l’Égypte ancienne. Cette substance a été peu étudiée scientifiquement et rigoureusement au 20e siècle, à cause de sa prohibition. C’est à partir de 1992 que l’avantage de cette substance va rebondir avec la découverte d’un analogue célèbre du cannabis, conçu par un organisme dédié. Selon ce professeur, le système endocannabinoïde a une fonction dans notamment tous les systèmes physiologiques qui furent bien observés. L’emballement des recherches aux alentours de ce composé parait lui donner raison. Quelques centaines d’études ont alors permis de faire la confirmation de quelques propriétés du cannabinoïdes médicaux. Il s’agit de ses propriétés antidouleurs, notamment pour les douleurs chroniques plus résistantes et de ses propriétés antispasmes, nécessaires si une sclérose en plaques se présente. En clair, la weed guérit rarement. Il vous permettra, en revanche, de traiter très souvent les symptômes de votre maladie avec peu d’effet secondaire que les autres médicaments traditionnels ou au moins d’être utile là où d’autres médicaments ne fonctionnent pas.

Il agit, en particulier, bien la douleur, l’épilepsie chez un enfant, et se peut révéler prometteur pour certaines maladies de la vieillesse. Pour trouver un vaporisateur, des feuilles à rouler, des graines, de la sativa, du raw, … cliquez sur  www.weedseedsluxe.com

 

Quelles sont les autres applications prometteuses de ce weed médical ?

 

Quelques nouvelles pistes ont vu le jour après la réalisation de quelques études scientifiques. Cela, par exemple suggère, même si certaines autres recherches sont indispensables, une efficacité utile face à la croissance du cancer du cerveau, à la progression de l’Alzheimer ou encore pour aider les patients à traiter des Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et des tics pathologiques ou excessifs. La recherche continue actuellement d’explorer le dysfonctionnement du système endocannabinoïde pour identifier les autres rôles éventuels et positifs du weed externe. Selon le professeur, les médicaments à base de chanvre seront liés sans doute à la neuroprotection et à la douleur chronique. L’équipe testeuse a synthétisé, à priori, un dérivé de chanvre qui semble être efficace pour traiter les troubles digestifs et travaillant sur des dérivés utiles en cas de rhumatisme inflammatoire chronique ou de cancer.

Utilisé en tant que complément thérapeutique (gestion des effets secondaires) ou bien en alternative aux autres traitements, le cannabis médical a des avantages connus et très reconnus. Il est alors prescrit dans quelques pays sous conditions d’indication (en fonction du pays), de forme d’utilisation et d’origine.

 

Comment consommer le cannabis médical ?

La weed fumée peut augmenter les risques de cancer du poumon tout comme le tabac selon les études. De ce fait, il est actuellement incontestable que le joint est plus dangereux que bénéfique. Pour une utilisation médicale, il est donc conseillé, dans les pays avec autorisation, de consommer le weed sous diverses formes non fumées.

Notamment aux Pays-Bas, qui est l’Office pour le joint médical, les experts ont recommandé sa consommation en tant que tisane ou en usant des dispositifs et vaporisateurs qui permettront d’inhaler l’actif principal du cannabis, sans produire des résidus cancérigènes ou le bruler. Le spray buccal conçu avec des extraits de cannabis est accessible également en pharmacie dans le Canada si une pathologie neurologique grave se présente.

 

Un autre type de consommation à prendre en compte

Les teintures des graines de cannabis ont essentiellement des extractions du cannabis faites à partir d’alcool, d’huiles TCM ou de glycérine. Les teintures sont souvent fabriquées avec de vrais degrés de puissance et sont simples à ingérer. Ces teintures peuvent très bien fonctionner en utilisant la technique de consommation sublinguale. Mettez quelques gouttes sous la langue et n’avalez surtout pas, faites cela durant quelques minutes. Cette méthode va permettre aux molécules actives de directement entrer dans la circulation sanguine et de contourner votre système digestif. Simplement, ces cannabinoïdes vont fonctionner d’une manière différente, mais tout aussi efficace.

Comme avantages, vous aurez un dosage précis, une apparition rapide des effets comparés aux comestibles. Cela ne rivalise pas avec une fumette, les effets sont rapidement ressentis. C’est le mode idéal de délivrance pour un patient ayant un besoin spécial. Vous savez bien qu’il n’existe pas des solutions uniques à tous les soucis. Et chaque individu n’a pas les mêmes préférences, tolérances et gouts. Il vous reste beaucoup à apprendre sur ce type de plante avec un gros potentiel médical. Le meilleur moyen est d’expérimenter après avoir fait des recherches. Cependant, n’oubliez pas qu’il n’y a aucune surdose mortelle de cbd. Bien que vous puissiez faire des surdoses de THC techniquement, certaines conséquences ne mettront pas votre santé en danger, même si c’est souvent inconfortable. Ne craignez jamais les expérimentations.