Aussi bien les particuliers que les chefs d’entreprise doivent savoir comment se débarrasser correctement des déchets dangereux. Ces derniers sont, en effet, nocifs pour les êtres humains, mais aussi pour toutes les espèces vivantes qui les entourent. Les déchets dangereux sont une véritable menace pour l’environnement. Fort heureusement, il est possible de les reconnaître facilement et de les jeter via un processus simple.

Qu’est-ce qu’un déchet dangereux ?

Pour pouvoir entamer la gestion des déchets, il faut déjà savoir distinguer ceux qui sont dangereux de ceux qui ne le sont pas. Le recours aux entreprises spécialisées dans le ramassage des encombrants exigera aussi que vous sachiez préciser la nature de vos déchets. Si vous désirez en apprendre plus sur comment gérer vos encombrants, cliquez ici. Certaines caractéristiques vous aideront à identifier les déchets toxiques. Un produit ayant un point d’ignition inférieur à 60 degrés est considéré comme inflammable. Il prend plus facilement feu et de ce fait, est jugé dangereux. Il en est de même pour tous les produits corrosifs.

Il peut s’agir d’acides ou de bases ayant la capacité de corroder des réservoirs en métal. Sont également considérés comme dangereux tous les déchets réactifs qui sont instables dans les conditions normales. S’ils sont chauffés, ils peuvent être à l’origine d’explosions ou d’émanations de vapeurs toxiques. Dans le cas où les déchets dangereux, commerciaux ou ménagers, ne sont pas correctement collectés, ils présentent le risque de polluer les eaux souterraines. Or, s’ils sont ingérés, il y a de fortes chances qu’ils soient mortels.

Comment se débarrasser des déchets ménagers dangereux ?

Les déchets ménagers dangereux les plus connus sont notamment les peintures et les diluants, l’antigel, les insecticides, les herbicides et les produits chimiques agressifs. Pour vous en débarrasser, vous pouvez faire appel à un service de ramassage. Néanmoins, très peu de villes peuvent profiter de ce type de service et même s’il existe, il est payant. Essayez tout de même de vous renseigner sur le passage des camions de ramassage d’ordures ménagers. Vous pouvez aussi vous lancer à la recherche d’un centre de tri. En visitant des sites web du gouvernement, vous pourrez facilement trouver de bonnes adresses.

En règle générale, ces centres de tri effectuent une collecte hebdomadaire des déchets comme la peinture, les huiles de moteur, etc. Un geste écologique que vous pouvez aussi effectuer est de vous renseigner sur le recyclage des déchets dangereux. Des groupes communautaires proposent de collecter certains types de produits usagers afin de les donner à des personnes susceptibles de les réutiliser. Il est aussi possible d’organiser une collecte des déchets au niveau communautaire. Pour cela, n’hésitez pas à demander du soutien auprès des centres de tri.

Qu’en est-il des déchets dangereux commerciaux ?

Les chefs d’entreprise doivent, eux aussi, apprendre à se débarrasser correctement des déchets dangereux qu’ils produisent. Dans cette optique, il peut être intéressant de recourir aux services d’un expert-conseil. Ce professionnel vous aidera à vous situer dans une catégorie de pollueur en fonction des déchets émis et, à savoir, ce que vous devez en faire par la suite. Si, par exemple, votre entreprise génère moins de 100 kg de déchets par mois, vous avez la possibilité de soustraire aux lois sur les déchets dangereux, sous réserve de certaines conditions. Avec une production mensuelle inférieure à 1000 kg, vous êtes considéré comme petit pollueur.

Au-delà de ce seuil, vous devrez vous plier à des règles strictes de gestion. Pensez alors à réduire la quantité de déchets que vous produisez en réduisant, par exemple, la quantité de produits chimiques que vous utilisez. Vous pouvez également vous inscrire à un programme environnemental. Vous bénéficierez alors d’une assistance technique et d’une consultation sur les déchets dangereux. Cela vous permettra aussi d’étendre votre réseau en fonction de vos efforts en faveur de l’environnement.