Devant les enjeux contradictoires dans les domaines de la science et de la médecine, qui enterrent les symptômes en nombre croissant sans en comprendre les causes, nous sommes invités à devenir les spécialistes de notre guérison. L’alimentation “sans mucus” proposée par Arnold Ehret, un pionnier mort il y a près d’un siècle, n’est pas une propagande alimentaire de plus mais un traitement à long terme de régénération continue qui remet en circulation et élimine des déchets métaboliques vieux de plusieurs décennies.

Savez-vous ce qu’est le régime sans mucus ? Le professeur Arnold Ehret, au début du vingtième siècle, a inventé ce qui sera défini plus tard comme le “régime sans mucus” et l’a considéré comme le meilleur régime pour l’homme : un style de vie correct pour prévenir les maladies et capable de donner du bien-être au corps à 360 degrés. Il s’agit donc d’un style alimentaire non seulement préventif mais aussi curatif.

Le corps se guérit lui-même

La naturopathie et la médecine traditionnelle chinoise en particulier, nous montrent comment le corps est une machine parfaite, en cas d’auto-équilibre dans toutes les réactions, avec la capacité extraordinaire de se réparer continuellement pour maintenir cet équilibre de santé psycho-physique appelé homéostasie.

Le système de guérison par le régime sans mucus, également connu sous le nom d’Ehretism, affirme sans aucun doute que le corps est capable de se guérir naturellement, s’il est maintenu dans les bonnes conditions et s’il est nourri avec le bon carburant.

Le régime sans mucus repose sur les concepts de base de la naturopathie, selon lesquels tout problème a une cause et aucune réaction de l’organisme n’est le fruit du hasard.

Le processus naturel par lequel l’organisme se répare est l’objectif fondamental que poursuit le régime sans mucus et c’est aussi le résultat à espérer pour résoudre les troubles à la racine, en recherchant leurs causes réelles.

Un exemple : les maux de tête

Prenons un exemple concret : de nombreuses personnes souffrent de maux de tête, mais combien associent les maux de tête à des causes d’origine interne, souvent très éloignées du point où la douleur est ressentie ? Il est désormais bien connu que les médicaments anti-inflammatoires ou analgésiques ne peuvent pas guérir ou résoudre le problème à sa racine. Pour résoudre tout type de trouble, il est nécessaire de rechercher la véritable origine du problème et d’agir en conséquence. Il est inutile d’éliminer la partie visible (le symptôme) tout en laissant l’inflammation à la racine.

Selon Ehret, en suivant un régime alimentaire sain et en maintenant le corps en bonne santé, celui-ci est capable d’éliminer les substances toxiques ou chimiques avec lesquelles il entre en contact, ainsi que les virus et les bactéries.

Mais, qu’est-ce que le mucus finalement ?

C’est un fluide à la consistance visqueuse et collante qui ne se dissout pas à l’intérieur d’autres fluides ou tissus. Il est généré selon des contextes particuliers et il a un rôle de défense contre les toxines ou intrus dans l’organisme, il emprisonne également les agents pathogènes extérieurs. Il s’agglutine particulièrement au niveau des sinus, des poumons, de la gorge, autour des glandes muqueuses. Chaque aliment qui produit du mucus lorsqu’il se décompose produit également des acides. Une réelle guérison demande la libération et le nettoyage des couches de densité accumulées depuis la conception.

Le mucus, cause de nombreuses maladies

L’origine et la cause principale de toutes les maladies, selon Ehret, est la présence de mucus dans le corps.

Le mucus n’est pas seulement le flegme ou les sécrétions respiratoires que l’on observe lors d’un rhume : le mucus est l’ensemble des substances visqueuses présentes dans l’organisme, qui se forment et affectent d’abord les parois de l’intestin, puis s’étendent aux autres organes lorsqu’il est saturé. Le mucus présent dans l’intestin ne permet pas l’absorption correcte de tous les nutriments.

L’excès de mucus dans le corps, accumulé pendant des années d’alimentation non régulée, est la cause de nombreuses maladies.

L’alimentation pour combattre le mucus

Arnold Ehret écrit : “la substance capitale pour le sang humain est la forme la plus développée d’hydrate de carbone, le sucre contenu dans presque tous les fruits mûrs et en moindre mesure dans les légumes.”

Selon lui, les nouveaux tissus sont principalement constitués à partir des sucres simples des fruits et pas des protéines ou graisses métabolisées: “les protéines sont constituées à travers la métamorphose d’autres substances alimentaires. Est-il nécessaire qu’une vache boive du lait pour en produire ? Les vaches arrivent à construire de la chair, des tissus, des os, des poils, du lait, de l’énergie, de la chaleur exclusivement à partir d’herbe. Quant au lait maternel, il ne comporte pas plus de 2,5 à 3% de protéines.”

C’est pourquoi la nutrition est d’une importance capitale, le carburant de notre machine biologique, le seul capable de limiter l’introduction d’aliments potentiellement producteurs de mucus.

Vous devez choisir les aliments à base de fruits et de légumes, principalement des aliments crus (les figues et les agrumes sont très bons) en éliminant définitivement les aliments préparés avec de la farine (toutes les farines), du riz et des protéines animales.

De cette façon et au fil du temps, le corps est capable de dégonfler et de rétablir le processus naturel d’élimination des toxines tout en maintenant l’homéostasie dans le corps. Pour ceux qui pensent que cette approche est la bonne pour leur santé, il est conseillé de demander l’avis d’un professionnel qui pourra dans un premier temps donner des conseils et calibrer le nouveau style d’alimentation. Le bricolage n’est jamais recommandé en matière de santé. La transition doit en effet être progressive, en commençant par l’élimination des produits raffinés et industriels, de la viande et de la farine, tout en maintenant l’utilisation d’aliments cuits (légumes ou fruits) pour habituer le corps à manger des aliments naturels, en redécouvrant les saveurs de la nature. Ehret lui-même a créé ce qu’il a appelé “le régime de transition”, précisément pour apprendre, progressivement, au corps à se reconnaître et à s’écouter.

Quelques conseils d’Arnold Ehret

  • Ajouter du jus de citron aux fruits;

  • manger les fruits secs type noix avec des fruits séchés (et non frais car l’eau et les graisses ne se mélangent pas);

  • les fruits peuvent se mélanger avec céleris, laitues, carottes et betteraves crus. Si l’on ne supporte pas la variété de fruits crus, on peut la cuire : l’efficacité de guérison vitale des fruits frais peut être trop agressive dans un premier temps; pour un estomac en bonne santé : 2/3 de carottes crues râpées ou bien du céleri ou des betteraves avec 1/3 de bananes en tranches fines et quelques raisins secs;

  • pour dissoudre du mucus durci : préparer le jus et la pulpe de 4 citrons avec du miel;

  • bien poêlées, croustillantes ou cuites en chips sans la présence de graisse, les patates douces sont presque dépourvues de mucus. Elles valent mieux que les pommes de terre, qu’il vaut mieux cuire beaucoup pour en diminuer la production de mucus.préparer un bouillon en cuisant longuement différentes sortes de légumes et ne boire que le jus; ne consommer qu’un seul type de légume cuit par repas avec une salade crue par exemple.

  • limiter la quantité de liquide présente au cours d’un repas (consommer les soupes de manière séparée).

  • Durant un jeûne, moins vous buvez, plus le jeûne sera agressif.

Résumé

Quelle alimentation ne forme pas de mucus ? (après avoir jeûné et détoxifier son corps)

Le corps humain reste un mystère pour la science médicale, tout particulièrement en cas de maladie. Chaque nouvelle maladie “découverte” par les docteurs est un nouveau mystère qui se présente à eux.

Vous apprendrez à quel point il est erroné et naïf de croire qu’on puisse soigner une maladie par une alimentation adaptée, composée de “menus spéciaux” ou par de longs jeûnes, si on le fait sans expérience, sans méthode et sans conseils propres à chaque cas.

La guérison par le régime sans mucus s’adresse à tous ceux qui souhaitent :

  • contrôler leur santé;
  • vivre plus longtemps;
  • comprendre les sensations du corps et de l’esprit afin de pouvoir y répondre.

La guérison par le régime sans mucus consiste en une combinaison de jeûnes courts ou longs conçus de manière individuelle avec un changement progressif vers une alimentation qui ne forme pas de mucus.