Depuis de nombreuses années, les femmes iraniennes ont vécu sous la dictature imposée par la société, par les politiciens, ou par la fameuse tradition. Les Iraniennes ont subi plusieurs discriminations verbales, législatives. En Iran, les hommes sont mieux classés que les femmes, car ils sont considérés comme le chef de famille, ce qui fait que les femmes n’ont aucun pouvoir et ne possèdent aucun droit. Elles ne peuvent pas avoir une liberté. Au fil des années et avec l’évolution, les femmes iraniennes se sont battues pour leurs droits et leurs libertés. Même si elles sont encore loin de la victoire, la lutte continue. Suivez l’actualité sur les Libertés de femmes en Iran.

Maryam Rajavi

Maryam Rajavi, sans doute, ce nom ne sera pas étranger aux yeux et à l’oreille du peuple iranien. Maryam Rajavi est une femme iranienne qui s’est battue pour obtenir justice envers la maltraitance féminine en Iran. Elle a mené une lutte pour que les hommes et les femmes aient une égalité dans tous les domaines. C’est la première femme iranienne qui s’est battue pour avoir une place dans le domaine politique, c’est ainsi qu’elle avait été nommée présidente du mouvement d’opposition iranienne. Elle est aussi la présidente du Conseil National de la résistance iranienne. Elle a su démontrer que les femmes peuvent être au même niveau que les hommes. Si vous voulez en connaître davantage, visitez ce site : www.maryam-rajavi.com.

Le droit des femmes sur quelques domaines importants.

 Les droits des femmes iran de demain.

  • Sur la liberté de la femme en Iran et les droits fondamentaux :

– les femmes peuvent jouir de tous les droits de l’homme et d’une liberté fondamentale.

– dans le domaine politique, social, économique, les femmes bénéficieront du même avantage que les hommes.

– elles ont droit de choisir l’emplacement de leur logement, de leur lieu de travail ou de l’école qu’elles veulent fréquenter.

– elles peuvent choisir leur propre tenue vestimentaire et leur propre conjoint. Elles peuvent divorcer et obtenir la garde de leurs enfants.

– la croyance ou la religion ne doit affecter en aucun cas la vie professionnelle et l’éducation d’une femme.

  • Leurs droits vis-à-vis de la loi :

– la loi doit protéger de la même façon les femmes et les hommes. Leurs droits doivent être égaux devant un tribunal.

– en cas de discrimination, de violence ou de viol, les femmes auront accès à une assurance judiciaire garantie.

– les femmes de moins de 18 ans ne peuvent pas avoir une sanction pénale.

  • Sur le plan politique :

 – les femmes pourront être membres du gouvernement, elles peuvent exercer tous les métiers liés à la politique.

– toutes les lois qui interdisent les femmes à occuper des postes gouvernementaux devront être abrogées.

  • Sur le plan économique :

– concernant les héritages ou quelconques biens, les femmes pourront aussi bien bénéficier du même droit que les hommes.

– pour les mêmes postes ou emplois, les femmes jouiront du même salaire que les hommes et pourront bénéficier des avantages liés au travail.

La liberté des femmes sur leur vie quotidienne.

 Les femmes iraniennes sont libres de choisir leur propre vêtement.

– Elles ne sont pas obligées de porter des voiles.

– Elles choisissent qui elles veulent épouser ; elles peuvent divorcer.

– Avant 18 ans, elles ne peuvent pas se marier.

– Les hommes doivent participer aux tâches ménagères et à l’éducation des enfants. Ils doivent aider les femmes.

– Avant l’âge légal, il est interdit d’employer une femme.

– Le viol, la violence, la discrimination des femmes sont considérés comme des crimes.

– La prostitution forcée est un crime, et ceux qui sont responsables seront poursuivis.

– Ceux qui commettent un abus sexuel envers les enfants seront poursuivis.

– Il est interdit de torturer les femmes.