Le monte-escalier est un équipement pratique et utile dans une maison qui abrite des personnes âgées et les personnes en situation de handicap. En plus, l’achat et l’installation doivent suivre une norme de confort et de sécurité pour une résidence des personnes à mobilité réduite. Depuis quelque temps, la procuration d’un fauteuil électrique et de diverses aides liées à l’aménagement de logement pour les personnes invalides sont allégées par des structures autonomes. De ce fait, il est possible de financer l’acquisition et l’installation d’un monte-escalier pour sa maison tant que les conditions sont réunies du côté du bénéficiaire. Comment financer alors un monte-escalier ?

Financer votre monte-escalier avec l’aide de l’ANAH

L’ANAH est une structure publique chargée de porter des aides pour l’aménagement de logement aux personnes à mobilité réduite comme les séniors et les handicapés. L’objectif de cette agence nationale pour l’Amélioration de l’Habitat est d’alléger les frais liés à l’achat et à l’installation du siège motorisé destiné aux personnes concernées. L’allègement du prix d’un monte escalier figure parmi cette aide aux aménagements.

Pour le propriétaire d’une maison, l’installation d’un siège motorisé peut financer par l’ANAH jusqu’à 50 % des frais selon le revenu de chaque foyer bénéficiaire. Par contre, l’aide attribuée par l’agence nationale est plafonnée de 10 000 euros. Pour les foyers qui ont un revenu modeste, la subvention peut s’élever jusqu’à 35 % avec un plafond de 7 000 euros de la totalité du coût d’achat et d’installation.

L’aide procurée par l’ANAH ne concerne pas par contre que le propriétaire d’une résidence construite plus de 15 ans. En effet, l’intervalle de financement mentionné selon la modestie de chaque ménage est évalué comme suit : pour un couple dont le revenu est inférieur ou égal à 21 000 euros par an, la famille est qualifiée très modeste. Au-delà de ce barème jusqu’à 26 923 euros par an, le foyer est classé à revenu modeste. Découvrir les différentes offres de fauteuil électrique sur handicare-monte-escaliers.fr.

Monte-escalier : financement d’un département étatique

Pour bénéficier d’un devis monte escalier à prix abordable, un organisme étatique a également fourni des subventions notamment aux personnes handicapées. Il s’agit de MDPH ou maison départementale des personnes handicapées.

L’aide octroyée par ce département est par contre réservée aux gens qui sont toujours à la mesure d’exercer une activité professionnelle. Selon le cas de chaque personne qui va faire une demande d’aide, celle-ci peut gagner d’un financement plus important variant de 80 à 100 % du coût du fauteuil électrique.

L’aide est attribuée directement aux individus concernés ou aux tierces personnes qui sont responsables de leur hébergement. Le MDPH prend en charge de ce fait tous les travaux relatifs au réaménagement d’une maison y compris le monte-escalier à 100 % si le coût total de facture ne dépasse pas 1 500 euros. Dans le cas contraire, l’organisme ne prend en charge que 50 % des dépenses. Par contre, l’aide de MDPH ne dépasse pas le montant de 10 000 euros.

L’aide fiscale et les subventions d’autres structures pour financer un monte-escalier

Savoir exactement combien coute un monte escalier jusqu’à son installation est souvent ambigüe. Raison pour laquelle un allègement fiscal est attribué aux travaux relatifs. La TVA est fixée en général à 20 %. Par contre, la situation a fait l’objet d’une détaxation pour certains cas, y compris le cas pour le devis monte escalier pour les séniors et les personnes handicapées. De ce fait, la TVA pour l’achat et l’installation d’un siège motorisé est réduit jusqu’à 5.5 % pour aider les personnes concernées pour le financement de ce type d’aménagement de logement.

En plus, il est possible de bénéficier un crédit d’impôt pour l’installation et l’achat d’un siège motorisé avec un taux de 25 % si vous passez par une entreprise spécialisée qui détient une certification légale. Le prix d’un monte escalier attribué à ce bénéfice d’aide peut être crédité au compte de bénéficiaire de 5 000 euros et 10 000 euros pour un couple.

Effectivement, les personnes âgées plus de 60 ans qui n’exercent plus aucune activité professionnelle peuvent financer les frais d’un monte-escalier par d’autres subventions. Les personnes qui ont une caisse de retraite par une assurance ou une complémentaire mutuelle, peuvent également financer le prix d’un monte escalier jusqu’à son installation. En plus, des associations et organisations non gouvernementales interviennent pour financer les invalides pour l’aménagement de leur résidence.