Après le décès d’un être cher, en plus de faire face à une chose douloureuse, certaines mesures doivent être prises pour organiser les funérailles en même temps. Plusieurs conseils peuvent vous fournir un calendrier, y compris les étapes de base après la mort.

L’organisation à préparer

 L’organisation des obsèques est confiée à un conseil funeraire en cas de décès. Cela doit être autorisé par l’opérateur funéraire. Il existe deux options pour les cadavres dans l’au-delà: l’inhumation et la crémation. Quel que soit le choix, la loi française exige au moins 24 heures entre le décès et les funérailles. Le délai maximum est de 6 jours sauf les jours fériés et dimanche. En moyenne, les funérailles ont lieu 3 ou 4 jours après le décès. Différentes phases se produisent dans cet intervalle. Procédures administratives de base, temps de méditation, rituels et derniers moments d’adieu en présence de parents et de membres de la famille. L’entreprise de Pompes Funèbres est vos coordonnées à toutes les étapes. Elle est responsable du transport des restes, cercueils et autres services optionnels. Avant de la contacter, il est préférable de se faire une idée approximative de ce que vous souhaitez réaliser. Pour en savoir plus, vous pouvez visite plusieurs site pour avoir un conseil funéraire sur les procédures a faire lors du décès.

Les démarches administratives

Si la personne décède à domicile ou ailleurs, le premier conseil funeraire consiste à faire déclarer le décès par le médecin avec un certificat médical de décès, puis à demander le certificat de décès à la mairie. Si le décès est survenu dans un hôpital ou une maison de retraite, l’agence vous fournira un certificat médical. Un certificat de décès doit être obtenu auprès de la mairie dans les 24 heures. En plus du certificat médical du décès, vous devrez également fournir le livret de famille du défunt, les pièces d’identité et les pièces d’identité du déclarant. Certains directeurs de la salle funéraire peuvent vous fournir ce service, mais vous devez payer. Le certificat de décès doit être délivré sous plusieurs formes. Le cas échéant, différentes organisations vous demanderont de fournir des informations.

Les conseils pour bien organiser un obsèques

Le conseil funeraire est basé sur un point de base, le respect de la volonté du défunt. En l’absence de documents écrits, ses proches parents expliquent ces souhaits. Depuis le décès jusqu’à l’enterrement, vous pouvez réaliser ces dernières volontés avec le responsable des obsèques, qui est le premier responsable du transfert de la dépouille. Cela peut être stocké dans la salle rituelle stockée ou dans une salle rituelle gérée par la municipalité ou dans la salle rituelle. La salle funéraire est également appelée la salle funéraire, ce qui permet aux proches qui souhaitent rendre visite aux morts pendant un jour ou plus de pleurer devant le corps jusqu’à l’enterrement. Pendant ce temps, les proches peuvent planifier les détails des funérailles avec le consultant rituel. Depuis 1993, la famille peut choisir librement le conservateur du rituel. Elle sera votre interlocuteur pour l’organisation des funérailles, la gestion des démarches administratives et la fourniture de divers services, et pourra vous aider dans ces moments difficiles. En l’absence d’assurance obsèques ou de caisse de prévoyance, le choix du curateur peut être décidé par les proches. Malgré les difficultés émotionnelles, vous devez encore passer du temps à comparer les offres: vous êtes libre de choisir. Afin d’évaluer l’offre, notre calculateur de prix en ligne vous permet d’estimer gratuitement le coût des funérailles. Demandez des devis au directeur de la salle des fêtes de votre commune ou département. Avant de les contacter, il est recommandé d’avoir une idée plus ou moins précise du service envisagé: les principales options seront discutées