Ils sont câlins, sentent bon et sont adorables, mais quand vient le moment de pleurer, il est difficile de ne pas désespérer, surtout la nuit. Si vous ne savez plus quoi faire pour reprendre le contrôle de la situation et endormir votre bébé, voici la bonne nouvelle : une nouvelle technique sur internet promet d’endormir votre bébé en moins d’une minute !

C’est l’Australien Nathan Dailo qui a découvert cette astuce. En 2015, alors que son fils Seth n’avait que trois mois, il a remarqué que s’il utilisait un mouchoir en papier pour toucher doucement et à plusieurs reprises le visage de l’enfant, le petit bébé s’endormait très rapidement.

Nathan, qui était papa pour la première fois, était si heureux de découvrir un moyen de faire dormir son bébé aussi instantanément qu’il a enregistré le processus et l’a publié sur Internet. La vidéo a depuis connu un énorme succès et compte désormais près de 12 millions de vues.

Il faut que ce soit avec des tissus ?

Maintenant, si vous n’avez pas de mouchoirs en papier à la maison, ou une serviette de table, ne faites pas de crise existentielle. Dans les commentaires, Nathan précise que n’importe quel contact léger sur le front du bébé a la même efficacité pour faire s’endormir la petite créature. Le tissu, selon lui, “n’en est que plus drôle”.

Mais, bien entendu, les êtres humains étant très différents les uns des autres dès la naissance, la technique des tissus peut ne pas fonctionner sur certains bébés. En fait, comme vous pouvez le voir ici, au lieu de faire dormir votre bébé, cela peut même avoir l’effet inverse. Il n’y a donc pas d’autre solution : vous devez le tester chez vous.

Comment faire dormir votre bébé en moins d’une minute ?

Raconter une histoire

Tout comme le moment du bain, la sieste ou le coucher s’avèrent être de bons moments pour raconter une histoire à votre bébé. Bien sûr, ne vous aventurez pas dans la lecture de paragraphes entiers. Contentez-vous de lire, à tête reposée et calmement, un petit paragraphe de quelques lignes seulement. Laissez “choisir” votre bébé car il peut être attiré par des images, des dessins, des couleurs, etc. Quoi qu’il en soit, vous devez instaurer un rituel et faire de ce moment un des meilleurs dans la journée du bébé. Pensez aussi que vous passez un moment privilégié avec lui, dont vous vous souviendrez très longtemps.

Faire des câlins

Faire des câlins fait incontestablement partie de la relation parents/bébé, spécialement au moment du coucher. D’ailleurs, c’est un geste qui continuera pendant encore une bonne partie de la vie de l’enfant (et des parents).

Ainsi, avant de le mettre dans son lit ou son berceau (on vous rappelle d’ailleurs qu’il est préférable de le coucher sur le côté et non sur le dos), vous pouvez le bercer en lui fredonnant une chanson pour que bébé puisse s’endormir doucement. Vous pouvez aussi, pourquoi pas, mettre une musique douce qui va l’aider à s’endormir et l’habituer à avoir un peu de bruit autour de lui. La musique (classique de préférence !) va entraîner votre bébé à rêver, comme les boîtes à musique qui peuvent être un bon moyen pour y parvenir.

Si bébé se réveille au cours de la nuit, ne le levez pas. Il vous suffit juste de le caresser dans le dos, comme si vous le frictionniez, et de le bercer un peu jusqu’à ce qu’il se rendorme. N’hésitez pas à parler à votre bébé, et même s’il ne vous répond pas parce qu’il ne sait pas encore parler, expliquez-lui que c’est le moment de dormir. Cela l’aidera à forger ses futures habitudes.

Vérifier la température de la chambre

La température ambiante est un aspect fondamental pour le bon repos du bébé, à ne pas négliger surtout au moment d’endormir votre bébé.

Bien que la température idéale la journée doive osciller entre 22 et 24 degrés, elle doit se situer entre 18 et 20 degrés durant la nuit dans la chambre du bébé. Naturellement, on veut éviter qu’il ait froid durant la nuit. C’est pourquoi on a tendance à le surprotéger et à le couvrir beaucoup trop, ce qui n’est pas forcément bon pour lui puisqu’il va transpirer beaucoup plus qu’il n’en faut. Maintenez la même température, peu importe la saison. En hiver, les thermostats du chauffage permettent de régler la température. En revanche, en été, si vous avez recours à l’air conditionné, n’oubliez pas qu’il n’est pas conseillé de faire dormir le bébé avec l’appareil allumé, surtout si son lit se situe juste à la sortie du flux d’air. L’idéal est de l’allumer quelques minutes voire quelques heures seulement avant de le coucher puis de l’éteindre une fois que bébé se soit endormi. Pour connaître la température ambiante, il existe sur le marché des thermomètres multifonctionnels qui, en plus de mesurer la fièvre, permettent de contrôler la température de la chambre du bébé.

Vous devez aussi vous assurer que l’atmosphère qui règne dans sa chambre est adéquate. En effet, pour le bébé, le moment du sommeil correspond à la vie qu’il a eu à l’intérieur du ventre de sa maman. Vous devez donc créer un climat qui ressemble à celui-ci, une atmosphère chaude et familière, qui ne lui fera pas peur s’il venait à se réveiller.

D’autres conseils bien utiles

Avant de vouloir endormir bébé, il est préférable de lui donner à manger pour éviter qu’il ne se réveille au cours de son sommeil. Une fois que vous aurez terminé de lui donner le biberon, il vous faudra alors le préparer pour aller au lit. Après lui avoir changé la couche, enfilez-lui un vêtement que vous lui mettrez uniquement pour la sieste ou la nuit, afin qu’il puisse s’y habituer et qu’il sache que c’est le moment de dormir. Les vêtements doivent être confortables pour lui permettre de bouger et de faire de larges mouvements avec ses bras et ses jambes.

Le matériel indispensable

La veilleuse

La veilleuse pose la question de savoir si le bébé doit dormir, au début, avec la lumière allumée. Il ne faut pas oublier que, depuis sa naissance, le bébé s’habitue à tout ce que vous lui apprenez. Aussi, s’il a l’habitude d’avoir de la lumière à chaque fois qu’il se réveille, il pleurera ou vous appellera s’il se retrouve dans le noir lorsqu’il sera plus grand. Certains parents considèrent donc que les bébés doivent dormir dans une atmosphère silencieuse et obscure, sans aucune lumière, dés le début. Si bébé se réveille en pleine nuit, le mieux est de ne pas allumer la lumière de sa chambre mais plutôt celle du couloir. Il faut maintenir la pièce obscure et tranquille. Dans l’obscurité, l’organisme produit de la mélatonine, une hormone qui aide à régler le rythme du sommeil. Plus la luminosité dans la pièce sera importante, moindre sera la production de mélatonine.

Bien sûr, laisser bébé dans le noir peut être difficile à concevoir pour certains parents. Sachez donc que les veilleuses semblent donc être une bonne alternative tant pour les parents que pour le bébé. Certaines d’entre elles simulent, par exemple, le levé et le couché favorisant l’endormissement en douceur du bébé. Même si les peluches, les boîtes à musique, la veilleuse, ne doivent pas remplacer les bras de maman ou papa pour calmer le bébé, les mobiles sont des éléments très intéressants pour amuser et stimuler son développement, surtout que ce sont ses premiers jouets. Ils contribuent au développement visuel, auditif et à la coordination œil/main puisque le bébé essaiera de toucher les éléments qui pendent du mobile.

Mais, ils peuvent également être particulièrement utiles au moment du coucher. Lorsque vous devrez faire votre choix parmi la large gamme disponible en magasin, il vous faudra prendre en compte certains éléments :

  • le mobile doit posséder des éléments légers pour que le bébé puisse les toucher et les frapper sans se faire mal ;
  • il doit être constitué en une seule fois et ne pas avoir d’éléments qui se détachent.

De nos jours, il existe des mobiles très sophistiqués avec différentes lumières et des mélodies qui peuvent aider votre bébé à s’endormir plus facilement. Certains projettent des lumières sur les murs ou sur le plafond, pouvant favoriser son imagination et lui permettre de rêver. Cependant, le mobile ne doit pas provoquer l’action inverse : il ne doit pas énerver votre bébé ou l’inciter à jouer !

Le mobile doit être placé à l’intérieur du champ visuel du bébé à une hauteur de 25-30 cm au-dessus de sa tête. Vous devez vous assurer qu’il est bien fixé au berceau pour éviter qu’il ne tombe sur le bébé. Enfin, il est conseillé de le retirer lorsque le bébé atteint les 6 mois, âge où il pourra s’asseoir et attraper les pièces du mobile.

Le sommeil entre 0 et 3 mois

Un nouveau-né dort selon ses besoins, rarement pendant les heures qui conviennent à ses parents. À la naissance, il ne fait d’ailleurs aucune différence entre le jour et la nuit. En effet, son horloge biologique, qui règle les périodes d’éveil et de sommeil, n’est pas encore ajustée.

Le nouveau-né dort en général par périodes de 2 à 4 heures, mais plutôt d’environ 2 heures s’il est allaité. Certains nourrissons se réveillent principalement pour boire, alors que d’autres passent plus de temps éveillés dès leur naissance. Cela dépend de leur tempérament.

Il n’est pas nécessaire de réveiller un bébé en santé pour le nourrir. Toutefois, si votre bébé présente un problème de santé ou une condition médicale particulière, suivez les recommandations de votre professionnel de la santé.

Jour et nuit : comment aider bébé à les différencier?

Il est possible que vous ayez l’impression que votre bébé dort autant le jour que la nuit, et même plus le jour. C’est tout à fait normal, car ce n’est que vers 8 à 10 semaines qu’un enfant commence à distinguer le jour d’avec la nuit. Il boit alors moins la nuit et plus le jour.

En attendant ce moment, voici ce que vous pouvez faire pour aider votre bébé à faire peu à peu la différence entre le jour et la nuit.

Privilégiez le calme lorsque vous le nourrissez la nuit. Tamisez la lumière, essayez de ne pas lui parler et de le changer de couche très délicatement, uniquement si c’est nécessaire.

Pendant la journée, stimulez-le. Sortez vous promener avec lui et, lors des siestes, laissez les rideaux ouverts et ne vous empêchez pas de faire un peu de bruit. Vous pouvez aussi le faire dormir dans un autre lit que celui qu’il occupe la nuit, par exemple, dans un petit berceau ou dans un lit portatif.

Quand fera-t-il ses nuits?

Pour « faire ses nuits » et rester 5 ou 6 heures d’affilée sans boire, votre bébé doit pouvoir faire des réserves d’énergie. Il doit aussi pouvoir régler son horloge biologique, c’est-à-dire les variations de température de son corps, son système cardiovasculaire et ses cycles hormonaux.

Chaque nouveau-né apprend à faire ses nuits à son rythme, tout comme il apprendra un jour à ramper et à marcher. Vous pouvez seulement l’aider.

À l’âge de 2 mois (8 semaines), seul 1 bébé sur 4 fait « ses nuits », c’est-à-dire qu’il dort au moins 5 ou 6 heures de suite entre 11 h du soir et 8 h du matin. À 4 mois, 3 bébés sur 4 le font. À 10 mois, c’est 90 % des bébés qui font leurs nuits.

Il peut toutefois y avoir des retours en arrière. Par exemple, au moment des poussées de croissance (vers l’âge de 1 à 3 semaines, de 6 à 8 semaines, de 3 mois et de 6 mois), le bébé demande davantage à boire la nuit durant 2 ou 3 jours.

Créer un environnement favorable au sommeil

Même s’il est encore très jeune, vous pouvez favoriser le sommeil de votre bébé de différentes façons. Voici quelques suggestions

Vérifiez son confort en vous assurant que sa couche est propre, que la température de la pièce est confortable (20 °C ou 21 °C, soit 68 °F ou 70 °F), que le bruit de fond n’est pas trop fort, qu’il porte des vêtements appropriés pour la saison et qu’il n’y a pas de fumée (de cigarette ou autre).

Souvenez-vous que tout ce qui lui rappelle sa vie dans l’utérus aide votre bébé à se calmer, par exemple un doux bercement, de la chaleur, de la musique, le son de votre voix, l’odeur maternelle et être porté dans un porte-bébé ventral.

Emmaillotez-le dans une fine couverture qui lui rappellera sa vie dans le ventre de maman. L’emmaillotage peut d’ailleurs améliorer le sommeil des bébés qui dorment mal ou qui se réveillent souvent. Lorsque vous emmaillotez votre bébé, vous pouvez laisser ses bras repliés vers le haut afin qu’il puisse toucher son visage ou porter ses mains à sa bouche. Avec le temps, ce comportement favorisera l’autonomie d’endormissement. L’emmaillotage n’est toutefois plus recommandé après 2 mois.

Faites-le dormir dans un moïse ou un berceau pendant les premières semaines, si cela est possible, car de nombreux bébés n’aiment pas se trouver dans un grand espace comme leur bassinette. Si vous n’avez pas de moïse ou de berceau, vous pouvez aussi coucher votre bébé sur le sens de la largeur à l’une des extrémités de la bassinette. Il se sentira ainsi plus à l’étroit avec les côtés de sa bassinette à ses pieds, à sa tête et à sa droite ou à sa gauche.

Privilégiez le calme lorsque vous le nourrissez la nuit. Ainsi, il retrouvera rapidement son sommeil.

Assurez-vous qu’il est en sécurité lorsqu’il dort. Par exemple :

  • couchez toujours votre bébé sur le dos pour prévenir le syndrome de la mort subite du nourrisson;
  • faites-le dormir sur un matelas ferme et plat qui est bien ajusté à tous les côtés du lit;
  • ne placez aucun oreiller, toutou, couette, contour de lit, couverture épaisse et autres objets mous dans sa bassinette, car ces objets constituent un risque d’asphyxie pour votre enfant.