La pose d’une pelouse artificielle est moins difficile qu’elle en a l’air. En effet, pour toute pose du gazon synthétique, vous devrez juste bien suivre les étapes et appliquer les bons gestes. Voici ci-dessous les étapes nécessaires pour que vous puissiez effectuer toute installation de gazon artificiel, que ce soit sur du carrelage, du béton ou de la terre.

Préparation pour l’installation du gazon artificiel

Le gazon artificiel est généralement installé sur 2 types de surfaces : support rigide tel que le béton, le carrelage, le ciment, etc., qui sont des cas très courants aujourd’hui, notamment sur la terrasse, le grenier, le patio…
Le deuxième cas est celui où la surface est faite de terre. Cela comprend également les surfaces contenant de l’herbe naturelle, ou des cas où le gazon artificiel doit être posé sur du gravier ou même des substrats sableux.

Afin d’installer correctement le gazon artificiel, il est essentiel que le support soit bien préparé. Pour ce faire, les procédures suivantes doivent être suivies :

– Support rigide (béton, carrelage, chape, etc.)
Si vous avez déjà installé un support rigide, la seule tâche que vous devez accomplir est de nettoyer et d’éliminer les déchets de la surface afin de travailler la zone dans de meilleures conditions.

– Support du sol (herbe naturelle, gravier, sable, etc.)
Vous devrez d’abord enlever les restes d’herbe, de végétation, de racines, de pierres, etc. pour laisser la surface “propre”.

Il est conseillé d’appliquer un herbicide pour prévenir l’apparition de mauvaises herbes et garantir ainsi qu’aucune nouvelle mauvaise herbe n’apparaîtra et que l’installation du gazon artificiel ne sera endommagée à l’avenir.
Vous pouvez aussi étaler une maille géotextile contre les mauvaises herbes sur la surface, en faisant chevaucher les bandes d’environ 5 cm. Avec l’installation de la maille géotextile, vous éviterez la naissance de mauvaises herbes, améliorerez la couche de drainage et protégerez la base du gazon artificiel du contact permanent avec le support de gravier, de sable, etc.
L’objectif d’un sol propre est de laisser une surface compacte et plane.
Vous pourrez en apprendre plus sur “comment poser du gazon synthétique” sur le site www.azurio-gazon.fr.

Pose gazon synthétique

Vous devrez étendre et présenter les différents rouleaux de gazon sur la longueur et la largeur de la surface à couvrir. Il faudra tenir compte du fait que les rouleaux de gazon font 2 mètres de large, donc, au préalable, il faudra avoir fait votre composition ou votre croquis pour profiter au maximum du gazon et que le minimum de déchets soit produit.

Il est important de s’assurer que toutes les pièces sont toujours placées dans la même direction, car les poils de gazon acquièrent un certain “vice” lorsqu’ils sont enroulés et pourraient donner la sensation de “faire des allers-retours” au moment de la pose des rouleaux. C’est l’une des clés de l’installation du gazon artificiel. Il faut faire toutes les coupes nécessaires dans le périmètre et les zones uniques (comme les arbres, les arbustes, les arroseurs, les ampoules, etc.).

Il est recommandé de ne pas ajuster cette première coupe au maximum afin d’avoir une certaine marge de manœuvre et donc de pouvoir la faire avec précision lors de la coupe finale.

À cette étape du processus, vous devez être particulièrement attentif lors de la pose du gazon synthétique afin de ne pas manquer de remarquer les joints ou “épissures”. Pour ce faire, il est recommandé de laisser une marge de 0,1 à 0,5 cm entre les bandes, selon le modèle.

Placement de la bande et des adhésifs

Une fois que la pelouse a été étendue sur toute la surface, il faudra ouvrir les joints des deux côtés. À ce stade, il existe deux possibilités, soit d’utiliser du ruban adhésif commun, soit du ruban adhésif autocollant.

Si vous décidez d’utiliser la bande de jonction, vous devez la placer entre les deux bandes de gazon, puis étaler l’adhésif sur toute la bande de manière à ce que les bandes restent fixes et ne bougent pas au moment où vous les remettez en place.
L’autre option consisterait à placer la bande autocollante, dans laquelle l’adhésif est déjà incorporé, sur la bande elle-même, de sorte qu’il suffirait de décoller le papier de protection.

Ensuite, il faudra remettre les bandes de gazon artificiel dans leur “position initiale”, en collant les deux côtés du gazon à la bande, créant ainsi une seule pièce sur toute la surface.

L’un ou l’autre de ces matériaux est très efficace. Cependant, il est généralement recommandé de placer la bande autocollante, car c’est beaucoup plus facile.

Pose de la pelouse sur la bande autocollante

Dans tous les modèles de gazon, le remplissage au sable de silice n’est pas indispensable, mais il est conseillé d’effectuer ce processus pour les raisons détaillées ci-dessous :

– Cela permet de donner plus de poids à la surface et de lui permettre de mieux se fixer sur le sol.

– Cela crée une sorte de base sur le gazon qui permet aux poils qui s’y trouvent d’être plus droits et de mieux retrouver leur position verticale en cas de chute.

– Il empêche l’herbe de surchauffer. Il lui permet de mieux résister à l’humidité lorsque, par exemple, en été, on lui donne un petit coup d’arrosage.

– Il prolonge la vie du gazon puisqu’il fait en sorte que les fibres qui le composent ne soient pas trop sollicitées.

Comme nous l’avons déjà dit, ce processus est facultatif.

Une fois saupoudré, on passe au brossage final. Cela doit être fait avec une brosse à poils durs de type “balayeuse” et toujours à contre-courant, ce qui la fait tenir debout et donne l’effet d’un gazon plus naturel et plus beau.
Enfin, il est prévu de donner un coup d’arrosage pour éliminer les éventuelles salissures créées le long de l’installation de la pelouse. Il est également conseillé de vaporiser un parfum assainissant antibactérien, car cela lui donnera une finition plus réaliste et unique.